Créer un site internet

A quoi ressemblent les extraterrestres ?

Cover r4x3w1000 57e1632278259 alien

Quels sont les points communs entre un escargot, une autruche et une baleine ? Ils sont innombrables : habitants de la même planète Terre, ces espèces si dissemblables sont en effet issues de la même chimie originelle basée sur l'eau et le carbone, utilisant l'ADN et l'ARN comme support pour leur code génétique.

Cette architecture de la vie, la seule que nous connaissions à ce jour, est-elle universelle ? Bien malin qui pourrait répondre. Il y a quelques décennies, des chercheurs ont émis l'idée que des formes de vie pourraient s'être développées à partir du silicium, de l'arsenic, du phosphore ou du chlore à la place du carbone, utilisant de l'ammoniaque au lieu de l'eau. Si c'est le cas, comment concevoir le portrait robot d'un extraterrestre issu d'une chimie si différente ? Mission impossible. Et quand bien même notre ET aurait évolué à partir des mêmes briques fondamentales que nous, nous n'avons aucune idée de la manière dont l'arbre de la vie a pu se ramifier ailleurs.

Les propositions des auteurs de science-fiction s'inspirent en réalité de ce que nous connaissons sur Terre, la science révélant chaque jour moult bizarreries biologiques dans les mers, les milieux extrêmes ou à l'échelle microscopique. "Qu'y a-t-il de plus étranger, par exemple, qu'un concombre de mer ou qu'un tardigrade ?" remarquait Roland Lehoucq, astrophysicien au Commissariat à l'énergie atomique (CEA), dans un entretien avec Sciences et Avenir initialement publié en novembre 2010 (numéro 765). "Les formes de vie passées– à commencer par les dinosaures - pourraient tout aussi bien être des extraterrestres. Les faunes d'Ediacara puis de Burgess qui ont déployé une diversité incroyable il y a quelques 500 millions d'année et ont disparu ensuite, ne ressemblaient en rien à la faune actuelle. S'il y a de la vie ailleurs, elle n'a sans doute pas emprunté les mêmes chemins que sur Terre.

La physique, cependant, est universelle et les mêmes contraintes doivent s'appliquer partout". Ce sont ces contraintes simples que nous avons utilisée pour dresser le "portrait-robot" d'un extraterrestre.