Créer un site internet

L' âme de l'enfant à la mort : tout ce qu'il faut savoir

Ame enfant

Beaucoup s’interrogent sur les Ämes des enfants lorsque ceux ci quittent ce monde.

Quelque soit leur mort, la plupart des enfants retrouvent le jeu dans l’au delà. On les sent et/ou voit nous tenir la main, rire, chanter, nous regarder avec les même yeux d’innocence qu’avant.

Il y a en petit nombre,parmi eux,  de vieilles âmes qui sont venues s’incarner un temps très court et qui repartent parce qu’elles l’ont choisi avant de naitre, pour des raisons qui ont un lien avec ceux auprès de qui ils sont venus vivre ou avec leurs chemins de vie au delà du temps.

Ces âmes là, lorsqu’on leur parle, on entend une sagesse si ancienne en elles, elles sont si profonds qu’on les écoute et qu’on comprend et apprend d’elles profondément.

 

La majorité des petits êtres qui nous quittent, victimes de notre monde, de sa cruauté, des maladies qui s’y développent, de toutes ses raisons qui nous échappent dans le grand dessin de l’Univers, demeurent des enfants et s’attardent peu de l’autre coté de la porte si leur mort a pu être accompagnée. Ils n’ont pas de bilan de vie à faire, pas de remords à avoir, pas de pardon à demander, ils repartent et entameront vite une nouvelle vie.

Il y a ceux qui restent bloqués sur les lieux d’un drame qu’ils ont vécus. Ceux là n’ont pu être entourés d’amour à leur départ et ils sont parfois toujours cachés comme lorsque la mort les a surpris, toujours près du lieu qui les a vu disparaitre. Ils n’ont pas compris, ils ne savent pas et c’est la manière dont les choses ce sont passées qui a affecté momentanément leur chemin.Ce sont les enfants qui hantent les lieux Ils jouent, chantent, attendent. Et si on leur permet de quitter le lieu, ils disent merci comme un enfant à qui on ouvre la prote du j

Les pleurs d’enfants qu’entendent parfois les personnes sensibles en mediumnité ne sont que rarement émis par des enfants, aussi surprenant que celà puisse sembler. Mais les entités qui hantent les lieux de souffrance imitent très bien tout ce qui a été et plongent ainsi dans la tristesse et le trouble les humains qui sont capables d’entendre.

Pourquoi? pour récupérer l’énergie de cette souffrance et s’en nourrir, pour se réjouir du plaisir que leur procure toute douleur d’où qu’elle vienne et qu’elle que soit sa forme.

Les pleurs qu’ils peuvent entendre sont aussi d’autres fois la réminiscence, l’imprégnation des lieux qui ont entendu ces enfants pleurer, mais pas les âmes des enfants eux même.

ardin d’enfants pour qu’il puisse aller se promener avec bonheur.

1-  Qu’arrive t-il  aux enfants après leur mort ?

Après avoir quitté leur enveloppe corporelle, les enfants sont pris en charge immédiatement  par  un être de lumière qui les entoure d’Amour, les réconforte, les réassure et les met en confiance. Ils sont ensuite regroupés dans les mondes de l’au-delà ( le monde de l’astral par exemple) et ils grandissent dans ces mondes correspondant à leur état vibratoire.

Comment les enfants sont-ils pris en charge en haut ?

 

Dans l’Au-delà, les enfants sont heureux. Dès qu’ils y arrivent, ils sont aussitôt pris en charge par des membres de leur famille, grand-mère ou grand-tante, à défaut par des étrangères. Ils sont laissés au début dans des mains féminines, toujours, car il ne faut pas que leur différence de vie leur fasse chercher leur mère. Il y a, les désincarnés le remarquent très vite, une grâce de l’Astral pour ces petits qui arrivent seuls dans l’Au-delà. Ils s’habituent en un instant, tout leur paraît naturel. Ils ne s’étonnent de rien. On dirait qu’ils se souviennent et qu’ils retrouvent une vie connue. La force spirituelle qui nous dirige a si bien fait tout ce qu’elle a conçu, qu’ils ne sont pas un instant perturbés. C’est incroyable et c’est souvent une surprise pour les autres désincarnés. Les enfants plus âgés trouvent aussi quelqu’un pour les accueillir et pour leur expliquer ce qui s’est passé, dans la mesure de ce qu’ils peuvent comprendre.

 

 Les enfants peuvent-ils se réincarner avant l’âge adulte ?

Non, car un être qui a interrompu sa croissance sur terre doit la terminer dans les mondes de l’au-delà. Il ne peut se réincarner avant de s’être construit. Le temps n’est pas aboli dans les mondes de la réincarnation qui appartiennent à l’espace temps terrestre. Donc ces mondes s’inscrivent dans le même temps terrestre.

Un être avant l’âge adulte ne peut comprendre pourquoi il vit, pourquoi il doit se réincarner, quel est le sens du karma , et tout ce qui donne son sens à la Vie. Il y a cependant des exceptions, certains enfants morts en bas âge peuvent se réincarner dans la même famille, à l’occasion d’une grossese suivante de la mère.

 

Que devient l’âme des bébés mort-nés ?

Contrairement à une autre idée couramment énoncée, les fœtus morts par avortement naturel ou provoqué, ne continuent pas à grandir dans l'Au-delà.

 

Pourquoi sont-ils venu si brièvement sur la terre ?

Les guides font naître leur protégé dans une famille qu’ils ont choisie selon leur degré d’évolution et selon le destin du nouveau-né qui va apparaître. Mais il va se présenter, au cours de la vie de l’enfant, divers obstacles indépendants de son destin :

  •  D’abord les erreurs médicales ou les insuffisances de la médecine:

les guides devaient souvent recommencer leur travail. Dans ces cas de maladies imprévues, le petit être décédé peut revenir dans la même famille. Quand la mère fait une fausse-couche, naturelle ou non, le guide doit réorganiser une autre réincarnation. Quand un enfant arrive mort-né par imprudence de la mère, par erreur médicale ou par tout autre accident, il reviendra, le plus souvent, dans la même famille. 

  •  Un jeune enfant peut être rappelé dans l’Invisible, lorsque la famille a trompé l’attente du guide, lorsqu’elle n’est pas capable d’assurer le destin de l’enfant. Il y a de nombreux enfants martyrs qui sont ainsi rappelés et sauvés. La réincarnation qui attend les parents sera effroyable
  • Enfin, le haut astral peut « rappeler à lui », , un enfant à qui il sera confié une mission particulière dans une autre famille.

Comment l’âme d’un enfant d’un an, par exemple, se retrouve-t-elle lors de la transition ? Est-elle prise en charge ou mûrit-elle spontanément ?

Les bébés qui arrivent dans l’Au-delà sont aussitôt pris en charge. On peut même dire qu’ils sont pris en charge avant leur décès. La mort physique d’un enfant en bas-âge n’est jamais prévue par le destin. Il s’agit d’un accident. Ces petites âmes restent telles qu’elles sont, mais très peu de temps, car la réincarnation se fait très vite, souvent dans la même famille. Nous les retrouverons, mais grandis.

#solenne