Légende : Ankou (personnage annonciateur de la mort dans le folklore breton)

81357389

L'Ankou est une personnification de la mort dans les traditions de Basse  Bretagne.


Il ne représente pas la mort en elle, mais il le sert : son rôle est de récupérer et de rassembler les âmes des personnes qui viennent de mourir. Il ne décide en aucun cas de la mort de quelqu'un. ON raconte qu'il parcourt la nuit la campagne bretonne sur une charrette allant de maison en maison pour prendre les âmes des morts. Il connaît à l'avance les noms de toutes les personnes qui vont décéder. L'Ankou se tient debout dans sa charrette il est escorté par deux compagnons qui tous deux cheminent à pied. L'un conduit par la bride le cheval de tête, l'autre entasse les morts dans la charrette que l'Ankou à fauchés. Tout comme la "faucheuse" il tient dans sa main une faux, la lame orienter vers l'extérieur. En effet celui-ci lui permet de la projeter devant lui pour atteindre les personnes auxquelles il ôte la vie. Dans certaines légendes, l'Ankou tue sans faucher, le simple fait de l'approcher, de l'entendre passer avec sa charrette ou à plus forte raison d'échanger des paroles avec lui suffisent à causer la mort de la personne. 

Il est habituellement représenté sous deux formes : 


- celle d'un homme très grand et très maigre, les cheveuxlongs et blancs, vêtu d'un habille traditionnel breton et le visage ombragé par un chapeau noir à large bord.
- celle d'un squelette drapé d'un linceul. Sa tête est décrit tournant sans cesse sur elle-même afin qu'aucun mort ne puisse lui échapper.


On dit que pour chaque paroisse, le dernier mort de l'année devient l'Ankou l'année suivante. D'autresraconteront qu'il n'y aurait qu'un seul Ankou pour toute la Bretagne et que celui-ci serait le premier fils mort-né d'Adam et Ève.

Solenne.