Créer un site internet

Une femme transgenre obtient le premier vagin au monde fabriqué à partir de peau de poisson.

Main resized 730x380 5cdd615507a36 306569

Source : https://www.ayoyeglobal.com

 

Une femme est devenue la première personne transgenre à subir une chirurgie consistant à lui installer un vagin fait à partir de peau d'un poisson-tilapia. 

La femme transgenre de 35 ans, qui préfère se faire appeler Maju, a dû subir cette chirurgie inespérée, étant donné que les parois de son vagin rétrécissaient, et ce, en raison d'une opération de changement de sexe ratée.

Cette nouvelle avancée scientifique a été réalisée par le docteur Leonardo Bezerra, de la Federal University of Ceara (UFC) à Fortaleza, dans le nord-est du Brésil.

Selon Maju, l'intervention pratiquée par le docteur Bezerra a permis de donner un nouveau souffle à sa vie sexuelle.

La femme transgenre ajoute que l'opération lui a aussi permis de retrouver une certaine confiance en elle.

L'opération d'une durée de 3 heures a eu lieu le 23 avril dernier et celle-ci consiste notamment à placer un moulage fait à partir de peau de poisson au niveau des parois vaginales.

Trois semaines seulement après l'opération, Maju prétend qu'elle est déjà entièrement ravie par les résultats de l'opération.

Maju confie que pour la première fois de sa vie, elle se sent enfin comme une vraie femme.

Évidemment, la peau de poisson qui est utilisée afin de fabriquer la prothèse a été soigneusement stérilisée et celle-ci a aussi été traitée afin d'être sans odeur.

La raison pour laquelle on utilise de la peau de poisson s'explique du fait que celle-ci a des propriétés très efficaces afin de se régénérer. De plus, la peau de poisson bénéficie d'une meilleure élasticité que d'autres types de tissus.

Selon le docteur Bezerra, celui-ci croit que sa patiente pourra à nouveau bénéficier d'une vie sexuelle d'ici quelques mois. D'ici peu de temps, la patiente ne devrait même plus ressentir de douleurs liées à cette chirurgie.

À la lumière du succès obtenu par cette intervention, tout porte à croire que d'autres femmes transgenres pourront désormais bénéficier de cette procédure dans les années à venir.