Un homme meurt tragiquement après que des infirmières aient lavé les poumons avec du détergent

1543360403 3521

Source : http://incroyable.co

 

Une erreur médicale a eu des conséquences fatales : au lieu d'une solution saline, un détergent a en effet été utilisé pour rincer les poumons d'un homme.

William Hannah, âgé de 68 ans, était à l'hôpital royal de Salford en Angleterre depuis septembre après avoir été heurté par une voiture. Dans la collision, il a subi des lésions cérébrales, des blessures graves et diverses fractures, comme l'indique  The Telegraph .

1543360114 5373

Il n'a pas fallu attendre longtemps avant que l'homme soit transféré en soins intensifs, où il a été branché à un respirateur. William a eu une infection pulmonaire et a dû être opéré immédiatement. C'est alors que cette inimaginable tragédie a eu lieu. Au lieu d’une solution saline douce, le personnel de l’hôpital a plongé ses poumons dans un détergent.

Le produit de nettoyage était destiné pour stériliser le matériel médical. Des recherches menées à l'hôpital ont montré que la bouteille contenant le détergent ne portait pas d'étiquette et qu'elle avait été accidentellement donnée au médecin spécialiste par une infirmière. Une petite quantité de ce liquide a ensuite pénétré dans ses poumons.

1543360157 9267

Sa fille Lisa a déclaré que cette erreur médicale avait bouleversé et complètement anéanti la famille. « C'était censé être un excellent hôpital, mais c'est une erreur terrible et inimaginable », a-t-elle confié au Telegraph.

Elle a reproché à l'hôpital un manque de respect et de sympathie lors de l'enquête. « Il nous a fallu beaucoup de persévérance et de temps pour obtenir des réponses de l'hôpital et nous ne voulons pas que d'autres familles vivent la même chose à l’avenir. »

Un cabinet d'avocats effectue actuellement des recherches sur les soins qu'a reçu ce patient. L'affaire passera devant les tribunaux en février prochain.

C'est vraiment terrible pour les proches de William Hannah. En plus du drame de l'accident, c'est finalement une erreur incompréhensible qui a causé sa mort. Les erreurs médicales de ce type ne devraient jamais se produire.