Un ex-agent de la CIA affirme qu’Adolf Hitler n’est pas mort en 1945 !

Bc4641dd332e7f379d0b1d46a7a066132f41ed08

Source : http://www.jdubuzz.com

 

Vous la connaissez tous, cette théorie qui dit qu’Adolf Hitler n’est pas mort le 30 avril 1945, comme la version officielle le sous-entend. Le dictateur Allemand ne se serait donc pas suicidé et son entourage (notamment sa femme) n’aurait pas ingéré du cyanure pour se donner la mort. Non, d’après Bob Baer, un ancien agent de la CIA, cette version a été « écrite pour être enseignée dans les livres d’histoire » mais c’est tout. L’homme affirme avoir pu, durant l’intégralité de sa vie professionnelle, consulter plus de 700 documents déclassifiés du FBI et a donc appris qu’Hitler a bien mis en scène sa mort avant de partir à bord d’un sous-marin vers l’Espagne et plus particulièrement la ville de Tenerife avant de rejoindre l’Argentine incognito.

« Ce que l’on fait, c’est que l’on réexamine une histoire, la version d’une histoire qui affirme qu’Hitler est mort dans son bunker, mais plus on creuse, plus il me semble évident que nous n’avons aucune preuve que cela se soit déroulé ainsi » explique donc Bob Baer. En clair, avec tous les documents à sa disposition, à aucun moment on ne parle de la mort du dictateur et encore moins de l’identification de son corps mais on s’interroge plutôt sur les véritables circonstances de son « suicide » : « l’armée américaine en Allemagne n’a jamais réussi à localiser le corps d’Hitler et n’a jamais eu de preuve irréfutable qu’il était bien mort » est-il écrit dans l’un des documents.

Pour conclure, Bob Baer explique qu’en 2014, une thésarde brésilienne a affirmé avoir retrouvé Adolf Hiter au Brésil, se faisant appeler Adolph Leipzig, et qui serait mort à l’âge de 95 ans durant l’année 1984. Un homme de nationalité Grecque avait eu la même démarche quelques mois plus tard en expliquant qu’il avait aidé plusieurs dignitaires du régime nazi, dont Hitler lui-même, a fuir l’Allemagne à la fin de la guerre « pour l’Amérique latine » .

Alors, vous y croyez vous ?