Sommes nous trompés par les mondes parallèles ?

Les mondes paralleles des flaques de toronto 01

Avez-vous déjà été absolument convaincu de quelque chose avant de découvrir que vous aviez tort ? Si c'est le cas, c'est que avez peut-être eu des aperçus d'un univers parallèle affirment des théoriciens du complot. (...)

La certitude qu'un événement s'est produit sans que ce soit le cas se nomme « l'effet Mandela ». Ces dernières années, cette théorie complètement surréaliste a grandement gagné en popularité sur Internet.

Elle tire son nom du fait que beaucoup de personnes à travers le monde étaient persuadées que Nelson Mandela était mort en prison et non le 5 décembre 2013, soit quelques années après avoir été président de l'Afrique du Sud.

Comment cette croyance s'est-elle retrouvée si ancrée dans les mémoires collectifs ? Pour certains, cela proviendraient directement d'un univers parallèle qui se seraient infiltrés dans les souvenirs d'un grand nombre de gens.

 

Fiona Broome, une experte en phénomènes paranormaux et créatrice de l'effet Mandela, explique sur son site Web :

 

« Beaucoup de personnes, qui la plupart du temps ne se connaissent pas,se rappellent exactement des mêmes événements avec exactement les mêmes détails. »

« Cependant, nos souvenirs sont différents de ce qui est relaté dans les livres d'histoire, les archives de journaux, et ainsi de suite. »

« Ce n'est pas une conspiration, et nous ne parlons pas de 'faux souvenirs'. »

« Beaucoup d'entre nous spéculent que les réalités parallèles existent, etque nous avons glissé 'à travers eux sans le savoir. »

Cette théorie a véritablement gagné en popularité en 2016 à la suite du décès de la légende de la boxe Mohamed Ali à l'âge de 74 ans.

Cependant, en dépit de la couverture médiatique que le sportif a reçu à sa mort ainsi que lors de ses funérailles, un nombre important de gens croyaient qu'il avait quitté ce monde il y a plusieurs années.

D'ailleurs, quelques internautes se sont exprimés face à cette « seconde mort » :

« Effet Mandela !!! Je me souviens que Mohamed Ali est mort dans les années 1990. »

« RIP Mohamed Ali, c'est la deuxième fois que vous êtes mort, l'effet Mandela a de nouveau frappé. »

Les morts de ces deux illustres personnalités ne sont les seuls concernés par l'effet Mandela. En effet, une croyance populaire affirme que l'ouragan Katrina n'a pas frappé au mois d'août 2005 mais quatre mois plus tôt. Ou encore, Patrick Swayze, acteur mondialement connu pour son rôle dans le film « Dirty Dancing », serait toujours vivant et n'aurait pas succombé des suites d'un cancer en 2009.

Mme Broome affirme n'avoir aucun « indice » sur ce qui pourrait provoquer ce phénomène.

Cependant, les psychiatres pensent détenir une explication qu'il nomme « l'effet de désinformation ».

Selon un article de la revue scientifique Learning & Memory :

« L'effet de désinformation se réfère à la déficience de la mémoire pour le passé qui se produit après l'exposition d'informations trompeuses. »

Soso