Sac Actun, la plus grande grotte sous-marine

Grotte 3

En janvier dernier, des archéologues ont annoncé la découverte au Mexique de la plus vaste grotte sous-marine au monde. En poursuivant les fouilles dans ces cavernes s'étendant sur 350 kilomètres, ils ont mis au jour des fossiles d'une espèce éteinte ainsi que des artéfacts mayas.

 

Des restes humains vieux d'au moins 9.000 ans 

Au-delà de ses dimensions spectaculaires, le vaste réseau de grottes sous-marines représente de véritables couloirs du temps où gisent de nombreux vestiges du passé : des vestiges humains, mais aussi d'animaux et de plantes. « Cette immense grotte représente le site archéologique submergé le plus important du monde, a déclaré le spéléologue, puisqu'elle compte plus d'une centaine de contextes archéologiques, parmi lesquels se trouvent les traces des premiers colons d'Amérique, ainsi que celles de la faune disparue et, bien sûr, celles de la culture maya »

 

Selon les plongeurs menés par Guillermo de Anda de l'Institut national d'anthropologie (INAH) du Mexique, la grotte dénombre pas moins de 250 cénotes (des gouffres naturels) et 180 sites archéologiques dont 140 seraient d'origine maya. Les fouilles ont ainsi permis de découvrir de nombreux restes humains, des squelettes et des os, qui seraient au moins âgés de 9.000 ans. 

 

 les descendants de la civilisation maya considéreront ces cénotes (dérivé du maya dz'onot signifiant «  puits sacrés ») comme des bouches à travers lesquelles ils pouvaient communiquer avec les dieux des mondes souterrains. Les Mayas ne sont pas les seuls occupants à avoir laissé des traces. Les galeries de la grotte nommée Sac Actun ont également révélé des fossiles de créatures remontant tout droit au Pléistocène, soit plus de 12.000 ans.

 

Les chercheurs pensent que le niveau d'eau dans les galeries a beaucoup varié au fil du temps mais que ces dernières constituaient, pour les animaux comme les humains, une source précieuse d'eau en cas de grave sécheresse. Reste que les cavités étaient loin d'être un endroit facile à explorer et qu'il n'était pas rare de ne pas en sortir vivant, comme en témoignent les nombreux ossements retrouvés

 

Enfin, en plus de ces trésors archéologiques, les eaux de ces multiples grottes inondées du Yucatán sont très précieuses pour la biodiversité qu'elles accueillent et, bien sûr, pour la grande réserve d'eau douce qu'elles constituent pour les habitants d'aujourd'hui en surface.