Les squelettes sortent littéralement de terre sur l’île des Morts de New York

Isla 700x513

Source : https://www.ulyces.co

 

D’après CBS News, l’érosion qui gagne déjà les côtes de New York a des conséquences tout à fait sinistres. Hart Island, un îlot situé à l’ouest de la ville qui abrite un gigantesque cimetière, voit depuis quelques jours des ossements humains ressortir de ses profondeurs vers la surface.

L’île Hart se situe à l’extrémité est du Bronx. Ses 53 hectares accueillent le plus grand cimetière de toute la ville, dans lequel des corps sont enterrés depuis l’époque de la guerre de Sécession. Ancien camp de prisonniers pour les soldats confédérés, elle accueille toujours 1 500 dépouilles par an, mises en terre par les prisonniers du pénitencier de Rikers Island. Il s’agit généralement d’inconnus, dont les corps n’ont pas été réclamés par les familles. Aujourd’hui, plus d’un million de New-Yorkais sans identité seraient ainsi enterrés sur cette « Île des Morts ».

Sauf qu’aujourd’hui, cette île macabre fait également les frais de l’érosion. La montée des eaux et la multiplication des tempêtes sur la ville ces dernières années ont gagné ses côtes, et fait remonter aujourd’hui de nombreux ossements à la surface. L’artiste Melinda Hunt, qui mène un projet d’identification des corps sur Hart Island depuis 1994, a repéré ce phénomène alors qu’elle longeait l’île depuis un bateau. « Des restes de squelettes sortent littéralement de terre », a-t-elle expliqué à WCBS, « et ce sont des corps entiers […] qui sont emportés par la marée. » Pas moins de 174 os humains ont ainsi été retrouvés, provenant des multiples fosses communes présentes sur l’île – et selon Melinda Hunt, les autorités n’ont encore rien fait pour y remédier.

City island and hart island bronx ny 570x238

Pour lutter contre la dégradation de cette île négligée, Melinda Hunt a créé le Hart Island Project au début dans années 1990. C’est également cette New-Yorkaise engagée qui a demandé à WCBS-TV de filmer l’île depuis un hélicoptère, afin de révéler au grand jour sa situation catastrophique. Elle dénonce notamment le fait que le cimetière de Hart Island est géré par le Département des services correctionnels et non pas par la mairie. Avec d’autres membres du Conseil municipal, elle plaide ainsi pour que sa gestion passe sous contrôle du Département des Parcs et des loisirs de New York, et que ce cimetière soit enfin entretenu et encadré par les autorités.

Suite à sa mobilisation, l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) a donné 13 millions de dollars à la ville pour lancer des réparations d’ici à 2019. « Il n’est pas juste que des personnes marginalisées dans leur vie reçoivent maintenant le même traitement dans ce cimetière », a déclaré le conseiller municipal Mark Levine. Avec ces nouveaux financements, Hunt espère identifier d’autres corps enterrés sur l’île des Morts – mais aussi, éviter la création d’une nouvelle « plage des os » sur son rivage. Sans quoi les squelettes risquent de continuer à émerger des profondeurs de cette sinistre île des Morts.