Il s’est fait implanter un sonar dans les joues pour voir le monde comme une chauve-souris

9967 3 700x394

Source : https://www.ulyces.co

 

Joe Dekni est désormais un cyborg. À 22 ans, cet artiste espagnol s’est en effet fait implanter un organe artificiel dans les pommettes, le 15 octobre dernier. L’opération a eu lieu à la Transpecies Society, à Barcelone, et a pour but de permettre au jeune homme de sentir les vibrations qui l’entourent, en utilisant un appareil similaire au sonar d’écholocation des chauves-souris. « J’étais intrigué par l’idée de pouvoir percevoir le paranormal ou l’invisible. Je me suis appuyé sur l’écholocation : un sens ou une qualité qui existent déjà, et que des animaux comme les chauves-souris ou les dauphins possèdent naturellement », explique Joe Dekni à i-D España.

Celui qui se présente comme un « artiste, voire alchimiste » s’est fait aider par Neil Harbisson, la première personne au monde à posséder une antenne implantée dans le crâne. L’intervention a eu lieu devant un public, selon la volonté de Joe Dekni, qui souhaite populariser ce genre de greffe du futur. « Il s’agit d’une option disponible pour tous, c’est juste une autre perception de la vie », explique l’artiste, qui vit désormais avec un dispositif accroché à ses oreilles.

Quant aux perceptions nouvellement ressenties, elles se sont d’abord traduites par « une ardeur et une sensation de satisfaction, similaires à ce qu’on sent lorsqu’on se fait tatouer, mais en plus intense ». Plus tard, Joe Dekni confie avoir « senti à la fois de la joie et de la douleur ». Peu importe l’inconfort, l’artiste est bien décidé à profiter de son nouvel organe. « La technologie nous offre bien plus que tout ce qui nous est encore inconnu. J’ai décidé de m’en servir de cette façon. Mon but avec ce projet est de pouvoir expérimenter le fait d’avoir un nouveau sens et de percevoir ce qui est invisible à la capacité humaine », conclue l’artiste, visiblement satisfait de son nouveau vibrato.