Créer un site internet

Gloria Ramirez : la femme toxique

Gloria r

Le 19 février 1994, à 20h15, Gloria Ramirez, 31 ans, est transportée par le SAMU aux urgences de Riverside (Californie – Amérique) dans un état des plus critiques laissant les infirmières et médecins abasourdis. Atteinte d’un cancer du col de l’utérus, elle souffre de tachycardie et de graves difficultés respiratoires. Sa peau est huileuse et une forte odeur d’ammoniaque s’en dégage. Le prélèvement sanguin effectué relève même la présence de cristaux jaunes…

L’état de santé de Gloria Ramirez se détériore rapidement et l’ensemble du personnel médical, qui tente de la maintenir en vie, est confronté à de sévères symptômes : maux de tête, douleurs musculaires et abdominales, vomissements, difficultés respiratoires et malaises. Sur les 34 membres du service des urgences ayant approché Gloria ou effectué des analyses, 25 ont vu leur état de santé se dégrader subitement.

Gloria ne réagissant pas aux sédatifs injectés, les quelques médecins encore capable d’exercer leur fonction tentèrent une défibrillation du cœur mais après 45 minutes de vains efforts, la patiente s’éteignit. Une fois son décès prononcé, l’ensemble de l’hôpital fut évacué et des équipes de centres antipoison furent dépêchées sur place pour prendre en charge le corps. Cinq médecins furent transportés en soins intensifs dans des hôpitaux avoisinants.

Dix semaines après sa mort, Gloria Ramirez fut enterrée anonymement à Olivewood Memorial Park, Riverside.

Toxicité de Gloria Ramirez – quelles sont les théories ?

Quand des psychologues et psychiatres avancent la thèse de l’hystérie de masse, certains médecins légistes, chimistes et toxicologues concluent à une réaction chimique et remettent en cause l’hygiène de l’hôpital. La chloramine toxique de l’urine mélangée à l’eau de javel dans un évier à proximité aurait pu générer un gaz à effets nocifs.

Cette hypothèse n’étant pas concluante et validée par tous, une inhumation du corps fut demandée par le bureau du Coroner de Riverside. Seul bémol, le cœur de Gloria manquait à l’appel et ses autres organes étaient inexploitables car contaminés par de la matière fécale…