Elle avale une cuillère en voulant déloger l'arête coincée dans sa gorge

1555697527189 x ray spoon

Photo : Getty Images

Source : https://munchies.vice.com

 

Double peine pour cette Chinoise de 25 ans qui est loin d'être la première à ingérer « accidentellement » de la vaisselle.

 

Le truc chiant qui peut arriver quand vous trouvez une arête dans votre poisson, c’est que vous l’avaliez. Mais le truc vraiment casse-couilles, c’est qu’une fois avalée, vous ayez l’impression qu’elle est coincée dans votre trachée. Heureusement, la plupart du temps, même si vous êtes convaincu à 100 % que l’arête s’est fichée dans votre tuyau, ce n’est (très probablement) pas le cas.

Dans un article publié par le Emergency Medical Journal, deux praticiens gallois écrivent que presque 80 % des patients qui sont allés consulter après avoir avalé une arête de poisson n’en avaient aucune trace dans l’œsophage. De plus, la vague sensation d’avoir un truc coincé dans la gorge s’estompe souvent « toute seule ».

Dans le cas où vous êtes persuadé d’avoir avalé une arête de travers (et que vous n’êtes pas en train de vous étouffer), votre premier réflexe sera peut-être de tenter de la déloger de votre gosier à l’aide d’une cuillère d’huile d’olive, d’une bouchée de sandwich au beurre de cacahuète ou de deux gorgées de soda. Pourquoi pas. Par contre, ce que vous ne devriez absolument pas faire, c’est tenter de la « faire passer »à l’aide d’une grande cuillère. Parce qu’il y a un risque que vous finissiez par l’avaler aussi.

Selon le Daily Mail, une Chinoise de 25 ans – prénommée Lili – a décidé d’aller chercher une arête de poisson hypothétiquement coincée dans sa gorge avec une cuillère longue de 12 cm (sic). Comme son après-midi était bien pourri, elle a fini par accidentellement avaler l’ustensile. Plutôt que de s’inquiéter, Lili a passé les quatre jours suivants à se répéter que ça ferait « trop d’emmerdes » d’aller à l’hôpital en pleine fête de Qing Ming (qu’on pourrait grossièrement décrire comme l’équivalent de la Toussaint).

« Alors que la cuillère était étrangement en position horizontale, il a fallu d’abord la mettre à la verticale avant de la retirer »

Quand elle décide finalement de se rendre à l’hôpital Shenzhen Nanshan, Lili passe un scanner puis une fibroscopie qui révèle le corps étranger. Une intervention standard d’une dizaine minute plus tard, le Dr. Sun Tingji raconte : « Alors que la cuillère était étrangement en position horizontale, il a fallu d’abord la mettre à la verticale avant de la retirer ». Outre un léger gonflement du petit intestin, Lili ne présentait pas de séquelles ou de complications persistantes et a pu sortir de l’hosto peu de temps après.

En octobre 2017, un Chinois d’une vingtaine d’années, M. Zhang, avait avalé une cuillère de 18 cm à la suite d’un pari. Plutôt à l’aise à l’idée d’avoir un petit bout de métal se baladant entre sa bouche et son cul, M. Zhang s’en est complètement foutu pendant un an. Ça, c’était avant de recevoir un coup dans la poitrine et de commencer à ressentir des douleurs et des difficultés pour respirer.

Il s’est alors rendu dans un hôpital local où il a été opéré pendant deux heures et la cuillère finalement ôtée de son organisme. « J’ai été très surpris. Je n’avais jamais croisé de patient comme lui », expliquait le Dr. Yu Wiwu, à la tête du département d’otorhinolaryngologie de l’hôpital, dans un communiqué.

Quelques années auparavant, une Chinoise de 27 ans s’était rendue aux urgences après avoir avalé une cuillère de 12 cm alors qu’elle « mangeait des pâtes ». Comme Lili, une simple fibroscopie avait permis de résoudre le problème. De leur côté, les médecins aimeraient bien qu’on arrête de se foutre de leur gueule.

« D’abord, on n’utilise pas de cuillère pour manger des nouilles »avait relevé à l’époque le Dr. Yin Jian, à la tête du département de gastro-entérologie. « La cuillère était plus longue qu’une cuillère normale et difficile à avaler aussi. On pense qu’il y a quelque chose derrière cette histoire mais la patiente n’a pas souhaité développer. ».

Finalement, une arête, qu’est-ce que c’est comparé à de la vaisselle ?