Croyant que sa mère est une sorcière, il la tue puis la brûle

Sorciere 3

Ce jeudi, un homme de 19 ans, souffrant de schizophrénie, s’est vu imposer une thérapie stationnaire par le tribunal pénal de Schwyz, en Suisse, après avoir assassiné sa mère en octobre 2018. Il l’avait poignardée puis brûlée pensant que c’était une sorcière, rapporte le site 20 Minutes. 

Il y a un peu plus d’un an, un drame familial s’est produit dans la commune de Brunnen en Suisse. Une mère de 56 ans a été tuée par son fils de quatre coups de couteau alors qu’elle rentrait chez elle pour prendre le repas de midi. Il l’a ensuite laissée se vider de son sang avant de la brûler dans la cheminée d’une maison de jardin. 

 

Le jeune homme avait expliqué avoir réalisé quatre jours avant de passer à l’acte que sa mère était une sorcière. Il avait prémédité son crime après avoir entendu un bruit de verre brisé sans que rien ne soit cassé. Il avait donc interprété cela comme un “mauvais présage pour toute la population”. 

 

Irresponsabilité pénale

L’assassin souffre de schizophrénie. Une maladie apparue quelques mois avant le crime suite à un accident de vélo où il s’est blessé à la tête, indique son avocat. “Je ne consommerai plus jamais de substances psychoactives et je regrette beaucoup d’avoir commis cet acte”, a déclaré l’accusé face à la cour.

Durant le jugement, la cour a suivi la procureure et l’avocat de la défense, qui plaidaient l’irresponsabilité pénale. Lors du procès, le prévenu s’était dit prêt à sortir de la clinique dans laquelle il est interné depuis avril dernier. Mais le juge a estimé qu’il devait pour le moment rester dans un établissement fermé.

 

Source : 7SUR7