Cet homme a subi 5 ans de chimiothérapie pour un cancer qu’il n’a jamais eu

James51

Crédits : KKCO 11 News

Source : https://www.ulyces.co

 

Après 5 ans de chimiothérapie, des traitements anti-douleurs très puissants et un nombre infini de consultations chez le médecin, James Salaz a finalement appris par l’un d’eux qu’il n’était pas atteint du cancer. Le calvaire de cet homme originaire de Montrose dans le Colorado, a été rapporté par la chaîne locale KKCO 11 News, le 12 novembre dernier.

« Je commençais à ressentir une douleur sous les aisselles, alors je suis allé à l’hôpital où ils ont fait des tests, puis le médecin m’a dit qu’ils avaient trouvé deux anomalies à l’intérieur de mon poumon gauche », raconte Salaz avant d’ajouter : « Ils ont fait une autre biopsie pulmonaire et ont déclaré que j’avais une histiocytose à cellules de Langerhans ». Un cancer rare, qui provoque la formation de cellules dans certaines parties du corps pouvant endommager les tissus et entraîner la mort. D’après les médecins, il était l’unique cas dans le Colorado. Pour dissiper tout doute, Salaz a rendu visite à des spécialistes de Delta, Montrose, Grand Junction et Denver. Malheureusement, leurs avis corroboraient le diagnostic initial.

Toutefois, après des mois de chimiothérapie intense et une poignée de biopsies pulmonaires, Salaz a constaté que rien ne fonctionnait. Au contraire, le traitement le tuait à petit feu. Son médecin traitant ayant étrangement disparu, il a décidé d’en consulter un autre. Lequel, ultime surprise, lui a annoncé qu’il n’a jamais été atteint d’un cancer. Il souffre en réalité d’une vasculite qui, n’ayant pas été correctement soignée s’est muée en maladie de Wagner. Malchanceux jusqu’au bout, Salaz devra attendre près d’un an pour être soigné dans sa région, le Colorado souffrant d’une pénurie de rhumatologues.