Créer un site internet

Ces scientifiques veulent attirer l’attention des extraterrestres avec un puissant laser

Laser couv 700x394

Source : https://www.ulyces.co

 

Montrer que nous sommes là à nos voisins, à l’aide d’un laser géant : voilà le nouvel objectif de ces scientifiques, rapporte Daily Mail. Un faisceau lumineux venu de la Terre, si puissant qu’il ferait office, au sein de l’univers, d’une « lumière de porche planétaire », expliquent les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Toute vie extraterrestre se situant à 20 000 années-lumière pourrait le repérer, et ainsi découvrir l’existence de la Terre, avancent les scientifiques.

Pour « attirer l’attention » d’une hypothétique vie alien, il faudrait donc un laser d’un à deux mégawatts, focalisé dans un télescope de 30 à 45 mètres, afin de produire un faisceau infrarouge assez fort pour qu’il se distingue de l’énergie solaire. « Un projet compliqué, mais pas impossible », d’après le meneur de l’étude, James Clark. « Les télescopes que nous construisons aujourd’hui peuvent produire un signal détectable, de manière à ce que les astronomes repèrent immédiatement que quelque chose est inhabituel lorsqu’ils regardent les étoiles. Je ne sais pas s’il en serait de même avec les créatures intelligentes autour du soleil, mais ça attirerait certainement leur attention », assure le chercheur.

James Clark reconnaît tout de même que « la logistique et les probabilités d’établir un contact avec une intelligence extraterrestre sont décourageantes ». Il espère cependant que ses recherches aideront les chercheurs des projets SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) à progresser, notamment grâce aux lasers et à la communication infrarouge. Les scientifiques du MIT ne baissent donc pas totalement les bras et imaginent qu’une « poignée de main pourrait être échangée » un jour avec une intelligence extraterrestre. « Si les spectres infrarouges des exoplanètes sont analysés, dans le but de chercher des gaz indiquant la viabilité de la vie, et que les études sur l’univers sont plus rapides et plus larges, nous sommes certains que, si E.T. téléphone, nous le détecterons », conclut James Clark.