Ce scientifique veut être écorché par sa femme et exposé dans un musée après sa mort

9965 700x394

Source : https://www.ulyces.co

 

Surnommé Dr. Death, l’anatomiste Gunther von Hagens souhaite que son corps soit conservé et exposé après sa mort, rapporte The Independent. L’Allemand a gagné son surnom de « Dr. Mort » après avoir monté l’expo itinérante très controversée Body Worlds. Il y a réuni des corps humains, conservés grâce à la plastination, une technique qu’il a inventée dans les années 1970 pour préserver les tissus biologiques, notamment grâce au silicone. Atteint de la maladie de Parkinson, Gunther von Hagens a récemment demandé à son épouse de faire le nécessaire pour que son corps puisse lui aussi être disposé à l’entrée de l’exposition, qui débute à Londres la semaine cette semaine.

À 73 ans, l’inventeur de la plastination fait confiance à son épouse, le Dr Angelina Whalley, pour reprendre le flambeau et continuer ses recherches sur le corps humain… après l’avoir elle-même plastiné. « Bien sûr, au départ, j’ai lui ai répondu : “Gunther, tu te fiches de moi ! Je ne serai jamais capable de faire ça” » se souvient la doctoresse. Mais après réflexion, Angelina Whalley estime que conserver le corps de son défunt mari selon cette technique sera « une manière de lui témoigner [son] amour ».

Une preuve d’amour qui devrait prendre une année entière de travail à l’épouse du Dr. Death. Le processus de plastination est laborieux et comprend un écorchement, une congélation du corps à -25°, un déroulement des muscles, nerfs et artères. Il faudra enfin qu’elle imprègne le tout de silicone et qu’elle positionne chaque membre de son époux. Angelina Whalley précise que Gunther von Hagens souhaiterait être conservé dans une posture post-mortem de bienvenue, si possible avec son chapeau feutre visé sur la tête.