Le pont des suicides : exploration du pont de la caille !

37642110 848807725325437 7239213629910810624 n

Le pont Charles-Albert, couramment appelé pont de la Caille, est un pont suspendu à suspension classique en câble d'acier situé en France, à cheval sur les communes d'Allonzier-la-Caille et de Cruseilles dans le département de la Haute-Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Conçu pour le franchissement de la rivière des Usses, il est inauguré le  et est inscrit au titre des monuments historiques depuis le 6 mai 1966.

37729367 848807835325426 5805311692602605568 n

Il a été doublé par le pont Caquot, qui supporte la circulation automobile sur la départementale 1201. Tous deux surplombent de 150 mètres la rivière au niveau de la gorge au fond de laquelle se trouvaient les bains de la Caille, connus des Romains, aujourd'hui désaffectés mais où la source jaillit toujours.

P1130004

Le premier pont fut appelé pont Charles-Albert car il fut commandé par le duc de Savoie Charles-Albert, roi de Sardaigne, de Chypre et de Jérusalem. Jusqu'à sa mise en service, le franchissement du torrent se faisait par un pont romain nommé Vieux Pont et dont on peut encore voir les vestiges.

Il fait 192 mètres de long et surplombe le torrent à 147 m. Il a été construit sous la direction des ingénieurs Émile Fulrand Belin et Paul-Léon Lehaître et fut inauguré le . Il est suspendu par deux groupes de douze câbles appuyés sur quatre tours crénelées. Le tablier est en madriers de bois.

Ce pont suspendu a été doublé en 1929 par un deuxième pont en béton non armé, il est depuis réservé aux piétons et aux bicyclettes.

P1130009

Le monument fait régulièrement l'objet de travaux d'aménagements ou de réparations. En 2007, la maçonnerie des quatre tours a été rénovée pour un coût de 236 000 euros, financé pour 8 % par le Ministère de la Culture. L'ensemble de la structure, 1 500 m2, a été nettoyé par sablage. 316 m2 de joints ont été refaits à la chaux et 2 m3 de molasses et de calcaires ont été remplacés par du grès des Vosges et de la pierre de Hauteville.

Le premier accident automobile sur ce pont a eu lieu en avril 1907 devant le café Duret à la sortie de l'ouvrage ; il impliqua une voiture genevoise et un attelage de bœufs. Un blessé grave avait alors été déploré.

37739155 848807335325476 3375283273142894592 n