roll, Djinn, Kachina, les esprits de la nature

Djin kachina

En général on parle de petites créatures insaisissables et de formes différentes possédant des pouvoirs magiques. Elles vivent dans leurs mondes ferriques et nous ne pouvons les voir qu’à certaines occasions spéciales. À travers les mythes et les légendes, on leur a prêté une foule de méfaits et d’actions. On les appelle les esprits de la nature, et dans le monde, en Irlande, au Japon, en inde ou encore en Scandinavie, elles font parties du folklore.

Ces créatures fantastiques peuvent être des animaux, des végétaux, des minéraux ou encore une combinaison de ces formes. Curieusement, ce n’est qu’à partir de la renaissance que l’existence de ces créatures a commencé à être questionnée pour ne devenir que des êtres folkloriques. Mais s’agit-il vraiment que de Folklore ?

Les esprits de la nature, entre folklore et réalité

En Arabie Saoudite on les appelle les Djinn et la tribu Indienne Hopi les nomme Kachina. Tous ces termes désignent de petites créatures qui partagent notre espace. On les dit doter d’un sens de l’humour espiègle et capable d’apparaître et de disparaître en un instant.

Les meilleures définitions des esprits de la nature se trouvent dans la mythologie, les pratiques rituelles et les religions à travers le monde. Les pratiques religieuses Grecques et Romaines, servent d’introduction aux esprits de  la nature car elles ont tout un panthéon de dieux facile à comprendre. Ils vivaient au somment des montagnes, et avaient des attributs humains ainsi que des attributs associés à la nature. Au Mexique, les esprits de la nature sont représentés par des dieux éléphants.

En Irlande, les petites créatures sont souvent malveillantes, et les légendes rapportent que certaines enlevaient des enfants. En Scandinavie, ont dit que des trolls vivent dans les bois, et qu’ils protègent les potagers, là-bas la coutume veut que les gens remercient les trolls en leur laissant des bols de nourriture dans le jardin. À l’origine les trolls étaient des êtres gigantesques associés au monde souterrains, ils vivaient dans des cavernes et ne sortaient que la nuit. Au fil des générations, les trolls se sont transformés pour donner naissance à des êtres nains voir minuscules, qui aiment danser et qui selon la légende, seraient riches et seraient mariés à des femmes d’une incroyable beauté !

Mais au-delà de ces mythes, y’a-t-il des preuves qui montrent que ces histoires pourraient être autre chose que de la pure fantaisie ?

 

source internet