Les outils en Magie

Outils magiques

Les Outils de la Sorcière  

Les outils détaillés ci-après sont ceux de la pratique magique ou sorcière, et la liste qui est donnée sur cette page n'est en rien exhaustive, ni obligatoire. Inutile donc de vous lancer immédiatement dans une frénésie d'achats. Vous avez tout le temps d'acquérir ces objets un par un, au fur et à mesure de vos besoins. Laissez-vous guider par votre instinct pour le choix de vos outils, plutôt que de vous jeter sur les premiers objets venus, vous aurez ainsi des outils avec lesquels vous vous sentirez bien. Certains accessoires se trouvent plus ou moins facilement dans la boutique, d'autres devront être réalisés par vous même. La tradition veut que les outils qui doivent être achetés le soient sans marchandage. Rappelez-vous en lors de vos "emplettes" !

Avant tout utilisation, chaque objet devra être consacré (nous verrons plus bas comment faire)

 

 Athamé : 

 

L 'Athamé est un outil indispensable à la pratique sorcière. Il s'agit d'un couteau ou d'une dague, possédant une lame en acier à simple ou double tranchant et un manche isolant en matière naturelle (os, bois, ivoire ou corne). Les matières synthétiques doivent être évitées pour le manche de l'Athamé car bien qu'isolantes, elles perturbent les flux énergétiques. La tradition veut que le manche soit noir, mais tous ne s'accordent pas la dessus, et beaucoup de sorciers et de sorcières pratiquent avec un Athamé donc le manche n'est pas noir. Selon les traditions et les auteurs, la longueur de la lame varie de 13 à plus de 45 cm (la longueur d'une dague). A vous de prendre une lame avec laquelle vous vous sentez à l'aise. Par contre la garde devra être droite et former une croix avec la lame.

 

Une fois consacré il est recommandé de placer celui-ci dans un étui ou un morceau de tissu afin de le protéger des objets et contacts profanes. Mais pas d'angoisses inutiles, un couteau qui aurait été profané est réutilisable, inutile de le jeter. Il suffit de le purifier puis de le reconsacrer. L'Athamé est un couteau rituel, pour les autres usages beaucoup utilisent le Bolline (cf. plus bas), mais certains sorciers n'hésitent pas à utiliser l'Athamé pour couper les herbes etc. Pour cela ils l'exècrent et le reconsacrent à chaque fois.

 

Lors des rituels, l'Athamé sert à dissoudre les agglomérats énergétiques, grâce au pouvoir dissolvant des pointes. Il agit ici comme un paratonnerre. L'Athamé a aussi un usage symbolique, c'est un outil séparateur, un objet traditionnel de défense, un outil de transfert, de dégagement, et de clôture d'invocations et d'évocations (grâce, à la fois, à ses propriétés dissolvantes et à son pouvoir séparateur). L'Athamé est aussi utilisé pour soumettre certaines entités lorsque la baguette ne suffit plus. Il sert aussi à tracer ou à retracer symboliquement le cercle de protection, ainsi que les diagrammes.

 

Pour cet usage on peut utiliser l'Epée si l'Athamé a une lame vraiment trop courte pour pouvoir aisément se baisser. D'ailleurs l'Athamé est en Sorcellerie ce que l'épée est en Magie Cérémonielle. Sur le plan symbolique, certains attribuent l'élément Air à l'Athamé (en raison de son lien avec le verbe), alors que d'autres lui attribuent l'élément Feu (en raison de la forge de la lame). Là encore ce sera à vous de choisir votre symbolique en fonction de votre ressenti personnel.

La lame et le manche peuvent être ornés lors de la consécration de runes, de symboles (par exemple le symbole graphique de la lune et/ou un pentagramme), ou de lettres issues d'un alphabet magique (l'alphabet thébain par exemple).

 

 Épée : 

 

L'Epée possède le même symbolisme et le même usage que l'Athamé, mais l'Epée s'utilise plutôt en Magie Cérémonielle. Si vous tenez à en avoir une, il vaudra mieux pratiquer à l'extérieur : le maniement d'une épée dans une pièce d'un appartement ou d'une maison est plutôt périlleux. La lame devra être droite, à double tranchant, et le manche devra être en matière naturelle isolante. La longueur doit être telle que lorsque la pointe est posée par terre, la poignée soit bien en main. La section de la lame devrait être idéalement losangique, mais une forme en triangle ou en croix évidée ira très bien aussi. Enfin, comme pour l'Athamé, la garde doit être droite et former une croix avec la lame.

 

 Bolline : 

 

Le Bolline est un couteau traditionnellement à manche blanc, qui sert à couper les herbe, les branches (pour la fabrication de la baguette par exemple), à façonner des morceaux de bois, à sculpter la cire, les dagydes etc ... Personnellement je pense que la couleur du manche n'est pas importante, elle n'est la que pour contraster avec celle de l'Athamé. Un bon Opinel d'une taille suffisante peut suffire à jouer le rôle du Bolline.

 

 Baguette et Bâton : 

  

La Baguette (parfois appelée Baculum) et le Bâton sont le prolongement du bras, ils sont des symboles de commandement, de maîtrise, de pouvoir et de domination. Celui qui tient la Baguette ou le Bâton (symbole phallique) est celui qui commande et qui ordonne, celui qui possède la puissance de fécondation et donc le pouvoir. Le Bâton est aussi le bâton serpent, qui symbolise l'énergie tellurique. Le Bâton et la Baguette sont à la fois des symboles et des outils magiques. Ils canalisent les énergies issues du pratiquant, et démontrent sa puissance de commandement sur ce qui l'entoure (entités, élémentaux, etc..).

 

Lorsqu'il est fiché en terre, le Bâton devient un moyen de puiser l'énergie tellurique, il faut pour cela le tenir dans la main gauche (main qui capte). La Baguette et le Bâton sont des canaux énergétiques qui fonctionnent dans les deux sens, mais le Bâton sert essentiellement à capter les énergies telluriques et cosmiques, alors que la Baguette sert à projeter l'énergie, chargée par le pratiquant, en la canalisant.

 

C'est dans la Baguette que l'on concentre la volonté, le pouvoir et l'énergie avant de la projeter vers sa destination. Pour accumuler les énergies autour de vous, faites tourner votre Baguette dans le sens des aiguilles d'une montre, en la tenant bien dans le prolongement de votre bras. Le Bâton étant un capteur d'énergie, il doit être tenu le plus souvent dans la main gauche, alors que la Baguette qui est émettrice doit généralement être tenue dans la main droite.

 

Attention : Chez certaines personnes la main captatrice est la main droite, et l'émettrice est la gauche. A chacun d'adapter en fonction.

Sur le plan des correspondances, comme pour l'Epée ou l'Athamé, deux camps s'affrontent. Dans les Tarots, les bâtons sont liés à l'élément Feu, mais le Bâton est fait de bois, issu d'un arbre qui pointe vers le ciel, et la Baguette est là pour appuyer le verbe, ce qui laisse à penser que le Bâton et la Baguette sont plutôt liés à l'Air.

 

Pour la fabrication de votre Baguette, vous avez une multitude de bois à votre disposition. Vous pouvez quasiment utiliser tous les bois à fibres longues et continues, sauf les résineux, car la résine provoque de l'électricité statique, ce qui interfère avec les flux énergétiques. Les bois les plus réputés sont le Sureau, le Noisetier, le Bouleau, le Chêne, etc ... Chaque bois ayant des correspondances planétaires et élémentales propres, il vous faudra choisir le bois en fonction de l'usage que vous voulez faire de votre baguette. Les différentes méthodes de fabrication, et les correspondances de chaque bois sont détaillées dans une autre leçon.

 

Comme pour l'Athamé et les autres objets, vous pouvez la décorer de runes, de votre nom en alphabet magique, ou d'autres symboles magiques. Une fois consacrée vous devrez la ranger dans un coffre ou un linge en tissu naturel (soie, lin ou coton).

 

 

 Coupe ou Calice: 

 

La Coupe, ou Calice, est l'outil relié à l'élément Eau, et à la Lune. C'est une variante du chaudron des sorcières, qui symbolise la matrice de la Terre-Mère (d'où tout provient et où tout retourne), elle correspond aux énergies passives, féminines et matérielles, et elle s'apparente au sein maternel d'où coule le lait nourricier. Vous pouvez prendre une Coupe en verre ou en cristal, ou un gobelet en matière naturelle quelconque (grès, métal).

 

Il faut une Coupe d'une taille suffisante, mais pas exagérée non plus, celle d'un mazagran est idéale. Pour la matière, le métal est plus solide, mais attention méfiez-vous du laiton, du cuivre, du bronze et de l'étain, car ils s'oxydent au contact de certains liquides et produisent alors des composés toxiques. Pour votre propre sécurité assurez-vous dans ce cas que l'intérieur de la coupe est émaillé.

 

Evitez aussi autant que possible les coupes portant des symboles religieux qui pourraient entrer en conflit symbolique avec la pratique sorcière. Pour les puristes vous pouvez prendre une coupe en argent (ou en alliage à argent majoritaire) gravée avec des runes et des symboles païens. La coupe sert à boire les préparations ou les macérations de plantes, à offrir des liquides lors d'une évocation, à contenir l'eau salée des exorcismes, ou les boissons des libations rituelles.

 

 

 Pentacle d'autel : 

 

 Le Pentacle d'autel est constitué d'un pentagramme tracé ou gravé sur un disque ou un carré de métal, de bois, de parchemin, ou de pierre. Le Pentacle est lié à l'élément Terre, il symbolise le corps et la réalité physique et matérielle dans laquelle nous vivons. S'il a un but de protection, il faudra alors inscrire le pentagramme dans un cercle.

 

C'est sur le Pentacle d'autel que l'on déposera les amulettes, les sachets ou autres objets afin de les consacrer. Vous pouvez vous en faire un tout simple sur un carré de parchemin végétal (ou sur du bristol fort) de 20 cm sur 20, avec au centre de l'autre face votre nom en alphabet magique de votre choix. Vous pouvez aussi le peindre sur une plaque de bois, que vous vernirez ensuite afin d'éviter que la peinture ne s'en aille trop vite à l'usage. Si vous possédez un petit graveur-fraiseur, vous pouvez aussi le graver sur du métal, ou du bois.

 

En plus du pentagramme vous pouvez ajouter d'autres symboles magiques (avec parcimonie) qui sont liés à votre tradition magique.

 

 

 Cloche : 

 

La cloche est un outil de purification et de délimitation du temps pendant le rituel. Ses vibrations éloignent les mauvais esprits et les mauvais sorts, et son tintement délimite les différentes étapes du rituel. Elle joue un rôle important car le tintement de cloche à la fin du rituel aide à provoquer le phénomène de rupture.

 

    

 Balai : 

 

Le Balai sorcier traditionnel est constitué d'un manche en frêne et d'un corps constitué de brindilles de bouleau, attachées entre elles par un jonc de saule (le frêne est protecteur, le bouleau purificateur, et le saule est consacré à la Déesse). Le Balai, qui est consacré à la fois à la Déesse et au Dieu, sert à purifier l'espace rituel avant toute pratique magique ou la pièce avant une méditation, et il est parfois utilisé pour nettoyer de manière symbolique le cercle consacré. Au Moyen Age on croyait que les sorcières allaient au sabbat en volant sur un Balai.

 

 

 Encensoir : 

 

L'Encensoir sert à brûler les encens en résine, en cône ou en bâton, mais aussi certaines huiles essentielles et autres poudres pour fumigation. Vous pouvez utiliser un véritable encensoir, ou bien un brûle parfum, ou même un petit réchaud.

 

L'Encensoir est un outil indispensable de la pratique sorcière, et il est lié à l'élément Air. Vous pouvez en trouver facilement dans les boutiques ésotériques, généralement en laiton, mais évitez ceux qui sont trop petits, car ils n'arriveraient pas à amortir la chaleur dégagée par le charbon ardent, et leur socle brûlerait l'autel en dessous. Gardez en tête qu'un charbon ardent peut dépasser les 500 °C lorsque vous ferez votre choix pour l'Encensoir.

 

Evitez aussi ceux qui sont trop décorés ou gravés, car les résines que vous brûlerez dedans déposeront une croûte difficile à enlever même sur un support lisse, alors sur un support sculpté ....

 

S'il faut éviter les encensoirs trop petits à cause de la chaleur, évitez aussi les encensoirs géants que vous seriez incapable de transporter en cas de pratique en extérieur. Prenez-en un de bonne taille (idéalement le diamètre devrait être d'environ 12 cm), sur pied, avec un socle en bois afin de protéger l'autel. Vous pouvez prendre un Encensoir véritable, ou un bol en terre cuite, en céramique ou en métal, ou même un coquillage (type coquille Saint-Jacques) dans lequel vous verserez une bonne épaisseur de sable ou de sel. Le sable ou le sel jouera le rôle d'isolant et évitera que votre bol n'éclate ou ne brûle l'autel. L'avantage du sable ou du sel c'est qu'il est facile d'y poser le charbon ardent, les cônes ou d'y enfoncer les bâtons d'encens.

 

La fumée dégagée par l'encens est utile aussi bien comme support d'apparition pour certaines entités, que comme moyen d'entrer en transe (fixer la fumée qui sort de l'Encensoir peut avoir un effet hypnotique sans parler des propriétés psychotropes de certaines résines).

 

 Chaudron : 

 

Le Chaudron de la sorcière est une image bien connue du public, et il est un outil important. C'est dans le Chaudron que les sorcières préparaient les philtres et autres potions. Le Chaudron symbolise la Matrice de la Terre-Mère, et c'est pourquoi le Chaudron est associé à la Déesse.

 

Le Chaudron devant être utilisé principalement dans une cheminée ou sur un feu de bois, inutile de vous jeter sur le premier Chaudron venu si vous habitez dans un appartement ou une maison dépourvue de cheminée, et que vous ne pratiquez que très peu en extérieur. Le Chaudron peut aussi servir à contenir des objets qui doivent brûler pendant le rituel, ou peut être rempli d'eau pour servir d'instrument de divination. Mais pour ces usages vous pouvez très bien utiliser des récipients en grès de bonne taille.

 

Si vous tenez à avoir un Chaudron prenez-en un à trois pieds, les trois pieds symbolisant l'aspect triple de la Déesse, et assurant aussi la stabilité du Chaudron.

 

 

 Cingulum : 

  

La corde ou Cingulum, que le sorcier porte nouée à la ceinture par dessus son tabard, ou sans rien en dessous, sert à mesurer le diamètre du cercle, à le matérialiser, à "nouer" les choses, et à nous "lier" nous-même. Le Cingulum symbolise le lien qui unit l'univers physique (le conscient), l'univers mental (l'inconscient) et l'univers émotionnel (le subconscient) de l'homme. Il symbolise aussi le lien qui existe entre le pratiquant et les entités égrégoriques qui lui servent d'aides invisibles.

 

Il peut être de chanvre, de lin, ou de coton, l'important est qu'il soit en matière naturelle. Le Cingulum doit faire environ 1,80 m. Pour le fabriquer, prenez trois longueurs d'1,80 m de ruban, ou de tissu rouge, noir ou blanc, nouez les au bout et tressez les ensemble (vous pouvez psalmodier une formule de consécration pendant la fabrication, j'en donne une dans la page de consécration des outils). Une fois arrivé au bout faites un noeud bien serré, puis faites-en un autre à 1,05 m du premier, puis le 2e à 1,20 m, le 3e à 1,35 m, le 4e à 1,50 m et le dernier à 1,65 m (soit 15 cm entre chaque noeud). Ces mesures sont celles qui correspondent le mieux aux anciennes unités (toises, pieds et pouces).

 

 

Boussole :

 

Beaucoup de livres omettent de mentionner la Boussole comme outil. Et pourtant, sans Boussole il vous sera difficile de trouver le Nord exact pour orienter votre cercle, et placer vos outils et éléments rituels. Prenez-vous une bonne Boussole à bain d'huile, cela vous évitera d'attendre une éternité avant que celle-ci ne se stabilise et vous indique enfin le Nord.

  

 

Les Autres Outils:

 

* Des Chandeliers ou des Bougeoirs. Afin d'éviter que vous ne mettiez de la cire partout, il vous faudra des chandeliers ou des bougeoirs. Prenez-en autant qu'il vous en faudra lors de votre pratique, et choisissez les les plus simples possibles, et les plus adaptés pour vos bougies (si vous prenez de grosses bougies il vaudra mieux prendre un gros bougeoir à pique, alors que si elles sont fines un chandelier classique sera mieux).

 

* Un stock de Bougies. Pour l'éclairage vous pouvez prendre de grosses bougies en paraffine ou en stéarine blanche, que l'on trouve facilement dans les boutiques de décoration à petits prix. Par contre les bougies qui servent directement au rituel doivent être en cire pour deux raisons : premièrement si vous avez besoin que la bougie soit colorée, seules celles en cire sont teintées dans la masse, les autres sont recouvertes d'une couche de couleur ; et deuxièmement la cire est une matière "noble" qui se charge bien (c'est la matière traditionnelle des dagydes).

 

* Du Charbon pour l'encensoir. Vous pouvez utiliser du charbon de bois classique auquel vous ajouterez quelques gouttes d'alcool pour l'allumer, ou vous pouvez utiliser des charbons ardents tous prêts que vous achèterez dans la boutique.

 

* Du Sel. Si possible du sel gemme, sinon prenez du gros sel gris non raffiné (on en trouve facilement et pour pas cher dans tout bon supermarché).

 

* De l'Huile d'Olive. Elle sert pour certaines consécrations, pour certains rituels et surtout elle servira à faire l'huile de sabbat. Prenez de l'huile extra vierge, c'est une garantie de qualité. Vous pouvez prendre d'autres huiles, mais l'huile d'olive a l'avantage de se trouver facilement, et puis c'est une huile commune à beaucoup de traditions religieuses et magiques.

 

* Du Parchemin Végétal et Animal. Ils serviront à tracer vos talismans, pentacles, etc ... Le Parchemin Végétal peut être remplacé par du papier à dessin de type Canson.

 

* Une Plume à calligraphie à tremper dans l'encre. Elle vous servira à tracer vos talismans et vos symboles. Il vaut mieux une Plume qu'un stylo à plume car vous pourrez être amené à ajouter votre sang, ou des plantes, ou des parfums à l'encre, ce qui est plus facile à faire dans un encrier que dans une toute petite cartouche. Pour écrire dans votre Livre des ombres vous pouvez prendre ce que vous voulez, mais je recommande d'utiliser des stylos neufs.

 

* De l'Encre Noire et autres couleurs. C'est dans cette encre que vous tremperez votre plume, ce sera votre encre magique, celle à laquelle vous pourrez ajouter votre sang, des poudres de plantes, etc ... Pour les puristes, voici deux recettes pour confectionner votre encre :

- Noix de Galle en poudre + Vitriol bleu ou vert + Alun ou Gomme Arabique

- Gomme Arabique + Poudre de Noyaux de Pêche brûlé + Suie ou Noir de Fumée (que l'on peut recueillir en mettant le dos d'une cuillère au dessus d'une flamme de bougie) + Eau distillée (type eau pour fer à repasser)

 

* Un Cahier qui vous servira de Livre des Ombres (c'est à dire en fait de Journal Magique dans lequel vous consignerez ce qui vous semble important : rituels effectués, règles de correspondances, initiations, rêves importants, expériences diverses, réflexions personnelles, etc ...). Les puristes pourront le faire eux-mêmes avec du parchemin, mais le plus simple est de se prendre un grand cahier de 180 pages à grands carreaux : c'est moins coûteux et surtout beaucoup plus discret qu'un Livre des Ombres en parchemin relié, ou tout droit sorti de la boutique.

 

 * Une Table carrée ou rectangulaire simple, en bois. Elle vous servira d'autel.

 

* Un lot de bouteilles, de bocaux en verre, etc ..... Ils vous serviront à stocker vos philtres, vos plantes, vos encens, etc .. Soyez malins : récupérez les bocaux en verre des conserves de légumes, les pots de confiture vides et les bouteilles d'huile, cela vous évitera des dépenses inutiles, et cela fera moins de déchets dans la nature.

 

* Des étiquettes d'écolier. Vous les collerez sur vos bocaux, bouteilles et autres récipients pour identifier ce qui s'y trouve.

 

 * Enfin si vous le pouvez, prenez vous une malle ou une commode pour ranger tout ce bazar, cela vous évitera de tout laisser traîner partout.

 Tous ces objets ne sont pas strictement indispensables, mais ils sont utiles. Cette liste n'est qu'une recommandation personnelle, après à vous de faire selon votre ressenti et d'en retrancher ou d'y ajouter des choses.

 

 

  Votre Autel

  

 L'autel est votre lieu de culte, le lieu ou vous ferez tous vos rituels. Il est placé au milieu de votre cercle et tous les éléments doivent êtres représentés sur celui-ci. L'air est représenté par l'encens d'oliban et il est placé à l'Est; la terre est représenté par un bol de sel consacré et il est placé au Nord; l'eau est représentée par un bol d'eau ou un coupe et il est placé à l'Ouest et finalement, le feu est représenté par une bougie blanche et elle est placée au Sud.

 

La surface que vous utiliserez doit être assez grande pour tout placer ce dont vous avez besoin. Recouvrez votre autel d'une nappe blanche ou de la couleur correspondant à la nature de votre rituel(vert pour l'argent, rouge pour l'amour, etc.).

 

Source: Grimoire de Sorcellerie www.paganguild.org

source : la coupe des fées