Créer un site internet

La troisième dimension n’est pas un plan qu’il faut fuir.

Dimension

 

La troisième dimension n’est pas un plan qu’il faut fuir. En fait, méditer ou travailler sur soi pour ne plus vivre la troisième dimension ne nous propulse pas vers les dimensions supérieures. Au contraire, c’est en nous permettant de la vivre pleinement que ce plan se transforme.

Voici quelques exemples :

Mon alimentation se transforme lorsque j’aime et j’apprécie mon alimentation présente.
Mon corps se transforme lorsque je suis en paix et j’aime celui que je vois dans le miroir.
Ma haine se transforme lorsque je me permets de ressentir cette sensation.
Ma culpabilité se transforme lorsque je m’aime dans ma vulnérabilité. Lorsque j’aime la sensation que procure la vulnérabilité.
Mes peurs se transforment lorsque j’aime et accepte la sensation qu’elle procure.

Vivre la troisième dimension veut dire ressentir la troisième dimension. C’est dans le corps que nous vivons, car c’est le corps qui nous permet de ressentir. Les sensations sont de l’énergie et ne pas vouloir ressentir crée des nœuds dans le corps qui empêche l’énergie de circuler.

Pour aimer, portez votre attention à votre cœur et en même temps prenez la décision d’aimer.

De cette façon
Aimer votre culpabilité
Aimer vos colères
Aimer vos peurs
Aimer votre vulnérabilité
Aimer les gens et les situations qui déclenchent en vous des émotions

Faites la liste des fantasmes de votre enfant intérieur. Ne les niez pas. Acceptez-les et aimez-les

Auteur du texte : Laurent Van Der Wee