Un homme meurt après avoir littéralement craché une partie de ses poumons.

Main resized 730x380 5c09576617c7d 291681

Source : https://www.ayoyemonde.com

 

Oui, vous avez bien lu. Et non ce n'est pas le scénario d'un nouveau film d'épouvante. En Californie, un homme a craché une partie de son poumon après avoir été hospitalisé pour des palpitations cardiaques. Une visite à l'hôpital qui a bien mal tourné.

C'est le site web d'information et de divertissement britannique le Daily Mail qui rapporte cette nouvelle très déstabilisante tant on ne savait pas que ce genre de chose était humainement possible. En effet, en Californie, un homme a craché une partie de son poumon après avoir été hospitalisé pour des palpitations cardiaques. On se demande encore comment cela est possible, mais déjà le fait que cet homme était connu pour avoir un coeur et une respiration fragile explique un peu le tout.

Le Daily Mail raconte que le patient en question est un homme de 36 ans qui n'était pas en très bonne santé physique. Il a eu par le passé des problèmes cardio-vasculaires, il portait également un pacemaker et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il avait une santé très fragile qui n'était pas digne de celle d'un homme de 36 ans qui est censé être en très bonne forme à cet âge-là. De là à cracher une partie de son poumon ?

D'après les informations du Daily Mail, l'homme en question a dû être hospitalisé parce qu'il crachait beaucoup de sang. Cela ne s'arrêtait pas et il crachait même du mucus. C'est lors d'une énième quinte de toux très intense qu'il a craché une partie de son poumon. Un fait rarissime qui n'est pas prêt d'arriver de si tôt. En effet, on ne sait pas pour vous, mais pour nous c'est la première fois qu'on avait entendu une chose pareille.

Mais comment expliquer qu'une telle chose se soit produite ? Le Daily Mail raconte que l'homme de 36 ans était vraiment dans un état de santé déplorable et que ce genre de chose peut se produire dans ce genre de cas, mais cela reste très rare. Comme vous pouvez vous en douter, cet homme est décédé la semaine suivante. Son état de santé s'était aggravé et les médecins n'avaient jamais pu contrer ce terrible accident de la vie.