L’île de Socotra

Ile

 Le paysage de l’île de Socotra semble provenir d’un film de science-fiction, mais en vérité, il a évolué pour devenir si différent du monde que l’île « du monde perdu » a été séparée de l’Afrique continentale pendant six à sept millions d’années. Tout comme les îles Galápagos, connues pour leur incroyable diversité faunique, l’île de Socotra abrite environ 800 espèces rares de faune et flore, dont un tiers environ ne se trouve nulle part ailleurs sur la planète. Ce sont des espèces endémiques.


Niché dans l’océan Indien à environ 250 km de la Somalie et à 340 km du Yémen, l’île est entourée de vastes plages de sable fin, de grottes calcaires et de montagnes imposantes dont la plupart du temps, elles sont très chaudes et sèches, d’où l’aspect distinctif de ses plantes.

Les arbres et les plantes de l’île ont évolué pour s’adapter à son climat hostile et certaines variétés de plantes ont 20 millions d’années. Selon des études, Seules Hawaï, la Nouvelle-Calédonie et les îles Galápagos ont des espèces plus endémiques et il a été révélé que 307 des 825 espèces de plantes ne pouvaient être trouvées nulle part ailleurs sur Terre sauf sur l’île de Socotra.