Vie extraterrestre : la réponse de la Nasa

1031981645

Source : https://fr.sputniknews.com/

Après que les hackers d'Anonymous ont affirmé que la Nasa était sur le point d'annoncer la découverte d'extraterrestres, cette dernière a pris la parole.

Tandis que le monde s'attendait à une annonce sur la découverte d'une forme de vie extraterrestre par la Nasa après le pronostic des hacktivistes d'Anonymous, l'agence spatiale a démenti ces informations.

«Contrairement aux rapports, la Nasa ne s'apprête à faire aucune annonce concernant la vie extraterrestre», a affirmé Thomas Zurbuchen, administrateur adjoint de la direction des missions spatiales de la Nasa, à qui Anonymous se référait dans sa vidéo anticipant l'annonce.

Pourtant, le Dr. Zurbuchen a dit espérer avancer en l'espèce dans un futur proche: «Sommes-nous seuls dans l'univers? Nous ne savons toujours pas, mais nous avons des missions qui progressent et peuvent aider à répondre à cette question fondamentale.»

Précédemment, des représentants du collectif de hackers Anonymous avaient déclaré dans une vidéo que les experts de la Nasa étaient sur le point d'annoncer la découverte d'une forme de vie extraterrestre, se fondant sur des propos de l'astrophysicien Thomas Zurbuchen prononcés lors d'une audience au Congrès américain. Selon le responsable de la direction des missions scientifiques de l'agence, l'humanité serait «proche de découvrir les preuves d'une vie extraterrestre».

 

Anonymous a également rappelé l'existence d'une vidéo des rapports des cas d'observation des ovnis et aussi de la découverte par la Nasa de 219 nouvelles planètes, qui pourraient bien abriter des formes de vie.

Cependant, les propos de Dr. Zurbuchen ont été pris hors contexte et dans cette même déclaration au Congrès l'astrophysicien a laissé comprendre que la Nasa «[n'avait] pas encore trouvé d'indices définitifs de vie extraterrestre.» En fait, les phrases citées par Anonymous portaient sur des missions censées favoriser la recherche de ces signes et qui devraient bientôt porter leurs fruits, a espéré Dr. Zurbuchen.