Mort d'un chef amérindien, son rite funéraire

Img 3

Selon les disques du wampum du 
Passamaquoddy, quand le chef de la tribu meurt, son drapeau 
est brûlé, ainsi que ses outils de guerre -  arcs, 
 flèches, tomahawk et le drapeau sont enterrés  avec lui. 
Sa tribu  pleure pour lui pendant  un an, après quoi le Pwutwusitimwuk
ou les principaux hommes sont sommés par la tribu pour élire un
nouveau chef. Les membres d'une seule tribu ne pouvaient pas 
élire leur propre chef ; selon les droits coutumiers des 
nations alliées, il a dû être choisi par un tipi général.
Soso

source Baton de p.