Les larves astrales : tout ce qu'il faut savoir

Larve astrale

Dans la mythologie Gréco-romaine, les peuples croyaient en l’existence d’entités qu’ils appelaient les « lares » pour les esprits bienveillant et les « larves » ou « lémures » pour les malveillants.

Cette image des larves a évoluées avec le temps. En effet, Apuleirus les décrivaient plutôt comme pouvant être l’âme d’un animal " Créature surnaturelle de rang inférieur »
Par la suite on la décrivait comme étant une créature surnaturelle imparfaite, incomplète.Les larves éthériques sont le fruit de nos dénis la plupart du temps. C'est nous qui leur donnons naissance et les nourissons ensuite, comme s'ils étaient nos enfants. 
Mais ils ne sont que nos engeances. Nos engeances négatives. Les larves naissent de nos frustrations, de nos peurs, des échecs que nous ne parvenons pas à accepter, de nos désillusions également.Le rejet de certaines énergies qui vous sont liés vont en les propulsant dans l'astral permettre à des entités de bas astral de niveau très faible d'acquérir plus de force. Il leur suffira de s'y accrocher. Et afin de pouvoir continuer à se nourrir et ainsi grandir, elles vont s'atteler à faire en sorte que vous ressentiez le plus souvent possible ces sentiments désagréables que vous fuyez et qui par conséquent se convertissent en énergie que votre âme passe son temps à expulser, pour votre propre bien.Enfin, certaines entités du bas astral se sont spécialisées dans le pillage d'énergies plus ou moins lumineuses chez les êtres incarnés. Cela leur permet de pouvoir vivre astralement d'une certaine manière sans avoir à se soucier de leur faible niveau spirituel réel.
Ces larves peuvent se crée par une pensée, un rituel de magique raté, une manipulation coupable de l’éther ou une âme n’ayant pas atteint la réincarnation.  
Qu’on les appelle, sangsues, coques, schèmes, lémures, etc… nous avons affaire à un type d’entité vampirique très particulière et qui pourrit la vie de nombres d’entre nous.

Les larves psychiques peuvent être considérées comme des sangsues ou goules: elles aspirent la force de vie et l'énergie subtile d'un être humain. Elles peuvent être considérées comme des vampires ; elles se collent sur les personnes et pompent leur énergie. On ne peut pas vraiment les considérer comme des esprits, mais plutôt comme un résidus de corps astral d'une personne décédée. Elles se fixent généralement sur les chakras secondaires, mais aussi à l'arrière de la nuque 

Qui attaque elle?

Les gens dans un état de faiblesse psychologique ou physique (personnes touchées par une dépression, par la mort d’un proche, par la maladie ou tout autre phénomène qui va avoir tendance à mettre la personne dans un état de faiblesse)
_ Les gens dont les réserves énergétiques sont importantes (vous pratiquez le magnétisme, la magie ou autre à un niveau important: bravo, vous faites partie des candidats de choix)
_ Les gens qui répondent aux 2 critères à la fois sont de véritables mets de lux.

 

Comment se nourrit-elle?

Les méthodes varient généralement en fonction de différents critères. Tout d’abord, son ancienneté. Bien que l’on tombe généralement sur des larves « jeunes » ou de petite taille, il arrive parfois que l’on tombe sur de véritables monstres tant elles peuvent être imposantes. Les larves les plus petites ont tendance à changer très fréquemment d’hôte, afin de ne pas prendre trop de risques. Elles se collent au corps éthérique puis absorbent l’énergie vitale de leur victime, comme le ferait n’importe quel bon vampire énergétique. Une fois rassasiée, elle aura tendance à changer d’hôte en prenant le premier qui se présentera sous la main. Lors des rituels, en cas de mauvaise protection, vous risquez de voir débarquer tout un groupe (voire une horde) de ce genre de bestioles peu ragoûtantes, donc prudence.
Les larves plus imposantes, elles, sont les plus dangereuses. Elles choisissent une victime qui leur convienne et s’en nourrissent de facon parfois très agressive, jusqu’à ce que leur proie soit complètement vidée.
Elles ne changent d’hôte qu’en cas de décès de la personne ou si une proie vraiment trop alléchante se présente

Les conséquences:

Agressivité, méchanceté, tristesse, colère, déprime… sont des exemples typiques. Les causes de telles agitations peuvent être tout à fait différentes : la peur, , l'effroi, les soucis, la haine, l'avarice, etc.. en sont généralement les géniteurs.

Comment se débarasser des larves et s’en prémunir?

  • Restreindre ses « corps énergétiques » au maximum, pour qu’ils deviennent pratiquement indétectable même par quelqu’un assis à côté de vous, cela évitera de devenir une proie de potentielle.

  • Des purifications régulières au camphre, au benjoin ou au citron auront tendance à les faire fuir 

  • L'huile essentielle extraite des feuilles des camphriers acclimatés à Madagascar est le “ravintsara”, considéré en aromathérapie comme un antiviral majeur et comme un excellent immunostimulant et antidépresseur, à ne pas confondre avec l'huile de Ravensara aromatica.
  • Appelez l' aide des archanges, des anges
  • En visualisant une quantité d’énergie la plus « positive » possible que l’on transmettra à la larve. Cela ne la détruira pas mais aura un puissant effet de répulsion. 
  • Pour s’en débarrasser il faudra faire un travaille sur soi même : la lithothérapie peut faire l’affaire (un quartz rose sur le chakra du cœur)
    L’Héliotrope protège des larves.
  • L'exorcisme dans certains cas.

 

Cela dit, il existe des entités vampiriques extrêmement puissantes. Il s'agit d'entités démoniaques qui régissent des plans entiers de l'astral. Elles s'en prennent très rarement à l'un de nous de manière directe. Mais elles ont des subordonnés qui ne demandent qu'à collecter pour elles. Ces entités là jouissent d'un niveau spirituel important parfois, même souvent. 

Par le biais de pactes alléchants, elles peuvent parvenir à vous soutirer de l'énergie avec votre propre consentement. C'est d'ailleurs ainsi qu'elles s'y prennent le plus souvent car elles recherchent les énergies de personnes au niveau spirituel élevé, ayant souvent choisi l'Ombre d'ailleurs. #solenne