Les géants , mythe ou réalité ?

Les geants

 

Les géants 

Plus de trois cents géants sont les héros des fêtes dans le NOrd de la France, grande figures identitaires à l'échelle des beffrois et des flèches des cathédrales, honorées il y a peu par leur inscription au patrimoine mondiale de l'Unesco.

 

Personnages historiques ou imaginaires, ils apparaissent vraisemblablement d'abord à Douai, au XVIe siècle. Mais leur origine est bien plus lointaine.


Elle s'enracine dans la valorisation par la taille autant que dans l'imaginaire ancestral, ou les géants appartiennent aux êtres mystérieux et fantastiques. Ici, ils sont bien identifiés. Individualisés, nommés : le couple des Gayants à Douai, Reuter papa et Reuze maman à Cassel - sans doute les plus célèbres -, Martin et Martine à Cambrai, bonbon à Valenciennes, Bimberlot au Quesnoy, Gargantua a Bailleul... Gargantua, justement ! 


Il mérite bien que l'on s'y arrête : il est partout en France, des qu'il y a démesure! Et George Sand souligne qu'on le connaissait en Berry avant même l'incroyable succès de l'œuvre de Rabelais.

 

Souvent les ogres sont des géants, tout Comme tous ceux qui doivent inspirer la crainte par une force sur-humaine. Taille et force étant associées, et la force brutale étant un attribut du mal, les géants, a moins d'être de grands dadais naïf et bêtas, fonpartie des êtres maléfiques ; ne serait-ce pas une punition pour ceux qui, par leur seul taille, osent parfois rivaliser avec les dieux? Là où dolmens et menhirs sont de proportions impressionnantes, ils sont bien vite qualifiés de "table des géants", de "Pierre des géants".


Plus encore : dans le Devoluy, on raconte que les sommets de l'Obiou, du Grand-Ferrand, du pic de Bure et du Feraud étaient quatre géants qui se battaient à coup de blocs de pierre puisés dans la vallée de la Souloise. Familiers des terres granitiques, les géants ont toujours aimé la Bretagne : l'un des plus fameux, maître Hok-Bras, arpentait le pays entre Landernau et Douarnenez, y laissant maints souvenirs devenus légendes. 


En trois jours il creusa la rade Brest! Tout au long des côtes, il n'est pas rare que l'on rencontre encore les terribles histoires de géants qui, lapant une gorgée d'eau de mer, avalaient en même temps les bateaux... 

 

À saint-Guilhem-le-Desert, dans la haute vallée de l'Hérault, le saint fondateur de l'abbaye dut combatte le seigneur du château, un géant à la sauvage réputation, prévenu de l'arrivée l'homme de Dieu par une pie, bien sûr bavarde... 
Depuis, on n'a jamais vu une pie survivre dans la vallée plus de trois jours! 


En Alsace, le géant le plus célèbre habitait le château du Nideek en famille. L'une de leurs fille descendus un jour dans la vallée, et s'amuse à prendre au creux de Sa main un laboureur et Sa charrue qu'elle fut tout heureuse de montrer à son père. 


Très en colère, celui-co la réprimanda, lui interdisant de s'attaquer à ces humains si petits, mais Si utiles pour travailler la terre... 
maniant la pierre avec facilité déconcertante à l'échelle humaine, bien sûr ! 


Les géants sont aussi faiseur de toutes, et qu'elles toutes! L'Irlande n'a pas l'exclusivité de sa fameuse Chaussée des géants: près de Neyrac, dans la vallée de l'Ardèche, une longue coulées de basalte est bien une chaussée des géants; pour la rejoindre il faut même franchir un pont du Diable...

Quant à la chaussée des géants de Roussillon dans le Vaucluse, au coeur de l'irréel paysage du pays de l'ocre, elle louvoie au milieu des cheminées de fée...

 

soso
Article proposé et composé par Lily