La combustion spontanée : tout ce que vous devez savoir

Combustion s2

On parle de combustion spontanée (ou autocombustion, combustion humaine...) lorsqu'une personne prend feu sans raison apparente. Ce phénomène, connu à travers de très rares témoignages difficilement vérifiables, est également proposé comme explication pour les cas, rares également, de corps réduits en cendres, découverts dans un environnement intact ou presque. La réalité du phénomène est rejetée quasi-unanimement par la communauté scientifique et la combustion spontanée ressortit jusqu'à preuve du contraire au domaine du paranormal.

Dans les cas connus, il a été révélé que les victimes de combustion spontanée étaient souvent des personnes âgées et seules, ou de plus jeunes personnes suicidaires. Nombreux étaient alcooliques. Selon certains, leur état de santé grandement affaibli, ajouté à des facteurs psychologiques (dépression, solitude), ainsi qu’un autre facteur découvert par des physiciens [réf. nécessaire], soit une intensité importante du champ magnétique, pourraient être la cause du phénomène. Selon eux, il existerait une corrélation entre les cas de combustion spontanée et les pics du champ magnétique terrestre.
De nombreuses tentatives d’explication de bouleversements physiologiques ont été mises en avant, mais rien n’a dépassé le stade de l'hypothèse. L’un des plus grands spécialistes, un dénommé John Heymer, ex-enquêteur de police, expliquerait le phénomène par une réaction entre l’hydrogène au niveau des cellules.

Certains se penchent même sur l'hypothèse des mitochondries [4], partie de la cellule humaine servant à transformer les nutriments des aliments en énergie. Une défaillance dans la transformation de l'énergie pourrait résulter en une mini-explosion de la mitochondrie en question, ce qui entraînerait par le fait même une réaction en chaîne. En éclatant du fait d'un malfonctionnement, la mitochondrie défaillante entraînerait les autres dans son explosion et, par la proximité très étroite des cellules humaines, l'embrasement de tout le corps, et uniquement le corps, puisqu'une cellule humaine est microscopique. En effet, la série d'explosions n'atteindrait pas les tissus ou matériaux environnants et pourrait tout aussi bien cesser d'elle-même avant d'atteindre les extrémités du corps.

Plusieurs hypoyhèses : 
 
Les chakras
il semblerai que le chakra racine allié au chakra coronal renferme une puissance assez conséquente, lorsque ces derniers sont liés.
en effet, le chakra racine doit fonctionner en symbiose avec le chakra coronal par l'intermédiaire du flux continu des autres chakras.
il demeure cependant, que si les autres chakras ne jouaient plus leurs rôles de "fusibles", et que si le chakra racine entrait directement en relation avec le chakra coronal, cela produirait une intensité et une force si importante, que le corps lui même pourrai s'enflammer de l'intérieur.

hors, si l'on regarde tous les clichés d'auto combustion, il s'avère que seul la personne a brulé au point d'être réduite en cendre et de l'intérieur.
rien autour ne prend feu sinon le corps lui même.

et il est également possible de constater, que les corps sont carbonisés a partir de l'entre jambe ou du ventre, jusqu'à la tête ( du chakra racine au chakra coronal ).

je précise que ces explications sont dûs a un message explicatif transmis.

Tous les chakras sont en relations, l'énergie passe dans les diverses spirales, et irradies de par cela, les organes, et le corps.
les chakras peuvent être déficients, et fonctionner au ralenti.
Si un seul chakra se ferme complètement, il y a rupture de la chaine, et la mort sera alors inéluctable.
les chakras peuvent fonctionner au ralenti, mais il y a alors des possibilités de les ré-harmoniser.
selon chacun, il vous faudra choisir entre une prière, une pierre, une huile, une couleur, un son, et ce, pour chacun des chakras.

chaque chakra a un sens de rotation, alimentant les corps subtils.
tenter un équilibrage hasardeux pourrait amener à force de temps, à stopper l'un de ces corps.
travailler et insister de façon trop prononcée sur le chakra racine et le chakra coronal, pourrai créer un dysfonctionnement important, amenuir considérablement le taux vibratoire complet, et terminer par réduire les spirales des autres chakras.

la pile centrale des chakras, est placée au centre de votre corps, dans le chakra solaire.
si l'on amenait uniquement, cette énergie dans le chakra racine, ou dans le chakra coronal, il y aurai des incidences certaines.
l'homme perdrait la conscience de la réalité et de sa condition d'humain (pour le chakra coronal) ou se perdrai dans un complexe de superiorité ou dans une névrose égocentrique (chakra racine).

cela durerai un temps, puisque sur le long terme, les chakras centraux se verraient être anéantis dans leurs fonctions.
Tout le fluide du plexus solaire allant, soit, au sommet, ou dans le bas du corps (selon le chakra trop travaillé).
par équilibre, le chakra racine, ou le chakra coronal, n'étant plus alimentés, puiseraient toute la force énergétique leurs correspondant (dans la terre, ou dans l'astral)
les autres chakras étant quasiment annihilés, il y aurai une surcharge électrique et luminescente entre les deux chakras principaux.
explications sur ce phénomène par Dark Angel le 17/03/2010 :

 

 
 Et pourquoi la combustion spontanée ne serait-elle pas volontaire ? 
Je m'explique: pourquoi   ce phénomène ne pourrait pas provenir de l'oeuvre d'un pyrokinésiste ?
Ce qui ne serait pas idiot, étant donné que certaines personnes ont un tel potentiel, qu'une simple combustion dirigée sur une certaine personne étant en plus en défaillance physique et mentale me paraît trés plausible.. 
Plusieurs auteurs qui se sont intéressés à la combustion humaine spontanée ont remarqué que beaucoup de victimes semblaient avoir renoncé à la vie, par misère ou par désespoir. Dans certains cas, sans aller aussi loin que les bonzes protestataires, certaines personnes pourraient relâcher, dans une sorte de conflagration fatale, les énergies physiques et psychiques de leur corps. Ce serait donc une sorte de suicide psychique qui serait à la base des combustions humaines spontanée
 
Hypoyhèse démoniaque :
La présence d' un démon : on m'a souvent parler d'un acte provenant du bas bas astral . L'humain aurait vendu son âme en échange d'un service. Une fois le service rendu le démon vient récupere l'âme de la personne en la consument.
 
Hypothèse d’une force inconnue  :Attaque extraterrestre :
Dans le cas des 3 combustions spontanées dans la même journée, certains enquêteurs ont avancé l’explication que « ce jour-là, une force inconnue aurait planté sur la Terre une sorte de trident aux pointes de feu ! »
 Nous avons peur », ont déclaré les habitants du village de Canneto di Caronia en Sicile, décrivant depuis le mois de mars 2004 que des matelas et téléviseurs non raccordés au réseau prenaient feu dans leur maison sans raison apparente. Des fonctionnaires municipaux avaient conclu qu’il s’agissait peut-être de manifestations d’origine extraterrestre. 
 Discovery TV » a consacré un documentaire à ce cas dans le cadre de leur émission « Les Dossiers inexpliqués ». Ils ont interrogé Antonio Spinnato, un habitant qui a soupçonné les observations d’ovnis dans la région d’être à l’origine de ces phénomènes. Il a témoigné avoir vu des ovnis et des hélicoptères militaires.
 
Il a raconté avoir été attaqué, durant une nuit, par des ovnis et a ajouté : « Nous avons vu des lumières étranges remonter vers le ciel de manière extrêmement bizarre. »
 
Il a ressenti une sensation de brûlure ainsi que sur le bras et le front, de même pour ses amies.
 
Dans l’espoir d’obtenir plus d’informations à propos des incidents de Canneto di Caronia, le site d’information ufologique américain OPENMINDS a contacté l'ufologue italienne Paola Harris.
 
Elle a indiqué qu’au moment où ces événements avaient débuté, elle avait eu un contact avec un homme de la marine Italienne qui travaillait à l'Académie de la Marine Italienne, dans la sphère du Renseignement.
 
Harris a rapporté : « Il m'a dit que des sphères de lumière sortaient de l'eau, que c'était assez terrifiant, et que je ne devrais pas me mêler de cette affaire. »
 
Elle a également précisé que personne n'avait été blessé, mais que les gens avaient aperçu des boules de lumière en plein jour, au point d’évoquer l’hypothétique présence d’une base sous-marine d’ovnis au large de la côte.
 
Hypothèse de la courbe géomatique de la Terre
Les tenants de cette hypothèse relatent que les cas de combustion humaine spontanée augmentent quand la courbe géomagnétique de la Terre est à son maximum. Cette courbe varie considérablement en fonction de l'activité solaire. Cela semblerait indiquer que les combustions humaines spontanées sont le résultat d'une chaîne d'événements complexes, d'une interaction entre certaines conditions astronomiques bien spécifiques et l'état physique d'un individu. Ces conditions pourraient être, à leur tour, les pré-conditions de l'apparition des "boules de feu ". Cette hypothèse avait été envisagée à propos du cas de Mme Reeser (mentionné plus haut), retrouvée brûlée sur un tapis intact, tandis qu'une étrange boule de feu tournoyait au-dessus de son cadavre. Ces "boules de feu", si on se fit à plusieurs physiciens, pourraient dégager une énergie immense, qui produirait des ondes radio identiques à celles d'un four à micro-ondes. Suivant cette hypothèse, les combustions spontanées à l'intérieur de vêtements intacts deviennent possibles. Elles seraient dues à la présence de boules de feu à proximité du corps (ou bien dans le corps), ou alors à l'action d'un gigantesque champ d'ondes radioactives, qui aurait formé une boule de feu s'il n'y avait pas eu un corps à consumer. Ces "boules de feu " étant un phénomène naturel et, puisqu’elles sont capricieuses, on peut les tenir pour la cause la plus probable des combustions humaines spontanées : elles expliqueraient également le cas des victimes brûlées de l'intérieur… sans toutefois donner une clé du phénomène.
 

 

 

PRINCIPAUX TRAITS DE LA COMBUSTION HUMAINE SPONTANÉE ET DE SES VICTIMES

  1. La plupart du temps, la victime est retrouvée dans une attitude naturelle, comme si tout s'était passé en un instant.
    2) Une chaleur intense est dégagée
    3) Généralement, on constate que le feu ne s'étend pas
    4) On peut souligner l'étrange silence des victimes ; celles-ci paraissent comme incapables d'appeler à l'aide ou de se sauver. Si, par chance, elles survivent, elles sont généralement incapables de raconter quoi que ce soit de leur aventure.
    5) L'âge et le sexe de la victime comptent moins que son état psychique et physiologique. 
    6) La victime est le plus souvent une personne seule, sédentaire, diminuée par la maladie ou par une sorte de dépression. 
    7) La victime est sujette à la peur et au désespoiR

 

Quelques exemples :

1977, Uruffe, France.

L’appartement était fermé à clé de l’intérieur, et Madame Kazmierczak était seule. Son corps fut retrouvé carbonisé sur le plancher, contre la porte d’entrée. La tête, le tronc et l’abdomen de la victime étaient réduits en cendre, alors que les jambes, le bassin et le bras droit étaient intacts.

Seules les lattes de plancher sous le corps de la victime avaient brûlé. Le reste de l’appartement était intact, à part une couche de suie qui recouvrait tout. L’électricité fonctionnait correctement, le poêle à mazout et le chauffe-eau étaient éteints.

Le parquet de Nancy ouvre une enquête et charge le capitaine Laurain d’une expertise. Ce dernier reprend toutes les hypothèses : explosion d’une bombe aérosol ou d’un gaz (mais l’embrasement du mobilier aurait alors été total), crime (mais la porte était fermée de l’intérieur), foudre (la météo invalidera cette possibilité). L’expert doit admettre qu’il s’agit bien là d’une combustion humaine spontanée. En conséquence le 18/01/1978 le parquet de Nancy prononcera une ordonnance de non-lieu dans cette affaire.

 

 

1980, Ebbw Vale, pays de Galles, Grande-Bretagne.

Henry Thomas

Henry Thomas – Agé de 73 ans, il était non-fumeur. Lorsqu’il fut découvert par le policier britannique, John Heymer, il ne restait plus de lui que des cendres, ses deux pieds intacts et son crâne.

Les seuls objets de la pièce qui aient été atteints par les flammes était le fauteuil à armature en bois sur lequel Henry Thomas était assis au moment du drame, ainsi que la surface du tapis. Tout le reste de la pièce était recouvert d’une pellicule de graisse provenant du corps.

 

 

 

source :

 

 

 Combustions inexpliquées en Sicile depuis 2004 http://ovnis-direct.com/combustions-inexpliquees-en-sicile-depuis-2004.html 
Source : wikipedia